A l’initiative de la Délégation de la Polynésie française et en partenariat avec les Hôpitaux de Paris (APHP), des bénévoles des associations A Tauturu Ia Na, Te Ramepa Ora et l’association des amis de Polynésie française (AAPF) ont participé, hier, aux côtés de la déléguée Caroline Tang, à une formation sur le secret médical.

Ce fut l’occasion d’appréhender la législation sur le secret professionnel et le partage d’informations. Il en ressort que le secret médical s’impose non seulement aux équipes soignantes et administratives de l’hôpital mais également à tous les bénévoles qui visitent les malades. Sa violation constitue un délit passible de poursuites pénales.

D’autres formations seront proposées aux bénévoles, par l’APHP, pour mieux les accompagner dans leur action auprès des patients.

Tags:
0 Commentaires

Laisser une réponse

©Délégation de la Polynésie française à Paris

ou

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

ou

Create Account