La Déléguée de la Polynésie française, Caroline Tang, a reçu mardi à Paris, l’ex directrice de l’Agence Bred Espace Outre-mer, Olivia Audenay, venue lui présenter sa remplaçante Sylvie Riol. L’occasion de dresser un bilan de la coopération, lancée il y a deux ans, entre la Délégation de la Polynésie et la banque en ligne.
Caroline Tang avait alerté, en 2018, la Bred sur les difficultés rencontrées par les ressortissants polynésiens pour ouvrir un compte bancaire dans l’Hexagone.
L’établissement bancaire avait alors simplifié les procédures et fait des offres avantageuses aux étudiants poursuivant leurs études en métropole, ainsi qu’aux évasanés polynésiens.
Ceux-ci ont été nombreux, depuis, à ouvrir un compte et bénéficier rapidement d’un RIB et de moyens de paiement. « Cela a été un grand succès car nos services ont répondu à un vrai besoin » a précisé Olivia Audenay.
Une installation plus chère pour les ultramarins
En revanche, le bilan s’est avéré plus mitigé du côté des étudiants. Sans doute parce qu’ils ont fait le choix d’une banque dans leur ville universitaire.
La Bred poursuivra néanmoins ses efforts dans leur direction. Elle propose déjà de se porter caution dans le cadre d’une location d’un logement. Tout comme elle offre la possibilité d’un prêt d’un montant de 1500 euros, au taux de 1%, pour faciliter l’installation d’un étudiant. A ce propos, bien consciente que l’installation d’un ultramarin coûte plus cher, et que la crise sanitaire accroît les difficultés, elle envisage d’augmenter cette somme.
Chaque étudiant aura un conseillé dédié et sur le site www.bredespace.com, avec le code « polynesie », il pourra ouvrir un compte à distance.
Renseignements:
bredespaceoutremer@bred.fr
(+33) 09 69 36 28 51.
0 Commentaires

Laisser une réponse

©Délégation de la Polynésie française à Paris

ou

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

ou

Create Account